Hell

L'Enfer12009. Dimensions environ 80 x 70 x 70 cm. Une ruche à la noirceur métallisée repose sur le sol, sur ses quatre pieds. A l’approche de celle-ci, on découvre qu’elle est entièrement couverte de petits dessins qui apparaissent comme autant d’insectes. Issus du Jardin des Délices, du Chariot à foin, de la Tentation de Saint Antoine, ou du Jugement dernier, voilà les monstres des représentations de l’Enfer de Jérôme Bosch : où l’on voit que les actuelles manipulations du vivant, n’ont rien à envier (en terme de résultats formels) au génial bricoleur de créatures de Bois-le-Duc… Si le peintre pensait à tord que la dégénérescence du corps est la forme visible de la dépravation morale, certaines industries bien contemporaines, soutenues par les états, s’emploient, par des voies légales, au dérèglement systématique du vivant. L'abeille en sait quelque chose...