Aurora Photo © Régis Domergue

11222561_1138088286208084_4851711867626728366_o  

"Aurora". Thomas Monin. 2015. Métal, silicone phosphorescent. Env 15m x 6,50m x 4,50m. Photo © Régis Domergue

Ici, l'anthropocentrisme n’est pas de rigueur, et l’expression ne relève pas de la cosmétique. Ici, l’objectif est de soutenir un contre-feu face à ce qui semble aller contre la perpétuation de la vie. Il s’agirait avant tout de ne pas concevoir l’humanité comme une maladie incurable de la matière vivante. Tenter d’inventer un art animal, en sécrétant des dispositifs convergents vers l'acceptation de l'animalité dans tous ses lieux de déploiement, y compris dans la conscience elle-même. Il manquait sans doute à l’In Situ la conscience des liens entre systèmes biologiques et processus culturels. Ebloui par la symbiose, je voudrais atteindre ce point d'association entre ces organismes ne pouvant vivre les uns sans les autres, chacun d'eux tirant bénéfice de cette association. Mes unions étroites invitent à l'exploration des rapports intimes que nous entretenons avec la matière vivante, et voudraient masser à la fois le corps et la pensée. Thomas Monin